Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre Chusclan & Pissila

Logo_EC-P.jpg

Association loi 1901 n° W302005489

Siret n° 531.343.648.00014

Bulletin d’Adhésion

26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 10:57

Profitant d'un voyage prévu de l’association dans le cadre de leur action humanitaire à Pissila (ce voyage était avant tout à fournir et à installer du matériel manquant au Collège, et à procéder au suivi-bilan des nombreuses actions de l’association en cours à Pissila dans les domaines de la santé, l’éducation et le développement local), Alexie Martinez, étudiante en 3ième année de psychologie à l’université d’Aix-en-Provence s’est jointe aux deux membres de l'association qui constituaient cette mission. Elle nous fait part ici de son expérience :

 ECP-1.JPG

« Ma participation dans l'association Entre Chusclan et Pissila était pour moi l'occasion d'effectuer mon stage obligatoire en licence trois de psychologie. Voulant travailler sur les représentations du Sida et du VIH dans ce pays, je devais discuter de ce sujet avec diverses populations, allant des adolescents de 6ème aux jeunes adultes de classe de 1ère ainsi qu'avec des adultes non scolarisés.
 
Avec l'aide précieuse de Mathias et Bruno qui ont eu la gentillesse de traduire les échanges, j'ai pu rencontrer des familles et discuter avec elles sur ce sujet difficile.
 
Je pensais que le Sida restait très tabou, et qu'il serait difficile d'en parler, mais à ma grande surprise les personnes étaient très ouvertes au discours et portaient un grand intérêt à ce sujet, multipliant les questions et répondant sans la moindre gêne aux miennes. Un écart énorme de connaissances est notable entre les étudiants de tout âge et les adultes n'étant jamais allés à l'école. Les moyens de communication étant très restreints en milieu rural, la maladie donne lieu à bon nombre de craintes et croyances naïves. Cependant, les étudiants dès le plus jeune âge sont extrêmement bien informés et sensibilisés à ce sujet.
 
Par ailleurs, les personnes interrogées ne sont absolument pas au courant que les traitements antirétroviraux ainsi que les tests de dépistages sont gratuits, or c'est majoritairement l'aspect financier qui semble empêcher les personnes de se faire dépister et par la suite d'être pris en charge. Le travail effectué par les sœurs-infirmières du CREN (Centre de récupération et d’éducation à la nutrition) et du personnel de la maternité de Pissila tente de pallier à ce problème en sensibilisant les mères et en leur fournissant les informations nécessaires.
 
Enfin, ce stage a été une expérience humaine exceptionnelle. J'ai été accueillie très chaleureusement dans les familles ainsi que dans les différentes classes, et agréablement surprise de l'intérêt et de la générosité que nous porte ce peuple, ouvrant leur porte aux "nassaras" (étrangers) sans la moindre hésitation. »

 

Cette action nouvelle de l’association vient ainsi consolider le programme de coopération déjà très ambitieux avec la Commune de Pissila. Une réunion de restitution du programme global de travail de l’association après plus de 3 années de fonctionnement est prévu avec les élus de la Commune de Chusclan qui soutient financièrement ces actions d’aide au développement en Afrique.

ECP-2.JPG ECP-3.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires