Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre Chusclan & Pissila

Logo_EC-P.jpg

Association loi 1901 n° W302005489

Siret n° 531.343.648.00014

Bulletin d’Adhésion

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 07:53

 

L'Association « ENTRE CHUSCLAN et PISSILA » vous adresse ses Meilleurs Vœux et vous souhaite une année 2012 prospère, solidaire, et d’amitié forte avec l’Afrique.

 

Pour l’association, 2011 se termine avec plus de projets encore qu’en janvier dernier, et avec comme moteur, un noyau associatif toujours plein d’enthousiasme et prêt à s’engager plus encore dans des actions de terrain à Pissila, sur un programme de travail qui s’est progressivement consolidé sur quatre années.

 

Comment se sont passés ces six derniers mois, depuis le dernier bulletin municipal, qui nous permet de vous tenir informé aussi largement. Mais sachez aussi que vous êtes tous les bienvenus à nos nombreuses réunions de travail et aux manifestations que nous organisons, nous prendrons toujours un immense plaisir à vous parler de Pissila, à nos actions conduites au plus près de la population.

 

L’été a débuté par une magnifique soirée africaine donnée sur le perron de l’église avec un repas qui nous a tous conduit jusqu’à une heure avancée de la nuit. Le même week-end, la troupe musicale africaine qui a animé la soirée est restée avec nous et a donné des animations de musique et de danse qui ont permis de s’initier à des arts communs africains qui donnent à ce continent une véritable joie de vivre et de surpasser les difficultés du quotidien.

 

Puis l’été s’est passé au rythme des vacances, chacun loin et proche à la fois de l’association, c’est aussi le temps de la réflexion, comment s’engager plus encore dans l’humanitaire, ou alors comment s’engager différemment avec l’Afrique. C’est ainsi que certains de l’association nous ont quitté, d’autres nous ont rejoint. A la reprise, à la sortie de l’été, « Entre Chusclan et Pissila » s’est retrouvé plus renforcé encore, et a préparé son prochain séjour de Pissila de novembre dernier.

 

Nous étions 6 à faire le voyage à Pissila. Un très bon séjour et pourquoi ? Depuis une année, l’association dispose d’un relai permanent à Pissila. Matthias est notre correspondant au Burkina Faso, il fait un travail remarquable. Nous échangeons régulièrement avec lui, il visite nos réalisations à Pissila une à deux fois par mois. Sur place, il dispose de relais qui lui permettent de suivre depuis Ouagadougou où il vit l’évolution de nos actions. On a là un moyen efficace d’agir et de réagir, les orientations données à nos actions sont maintenues, mais dans le détail il faut toujours affiner nos décisions, mieux les préciser. Après une année de membre correspondant de l’association, Matthias donne pleinement satisfaction et nos actions sont encore plus encrées dans la réalité sociale de Pissila et d’une grande efficacité.

 

Cette efficacité de nos actions sur le terrain, nous avons pu la vérifier à plusieurs niveaux.

 

Dans les deux maternités rurales où nous intervenons, la fréquentation s’est accrue, plus de femmes accouchent avec des soins primaires mieux assurés, elles repartent avec un kit layette, merci aux femmes de Chusclan, certains de villages voisins, qui apportent un concours immense à cette action de l’association, et reçoivent aussi des consignes de base sur la santé de leur nouveau né. Un document d’état civil leur est délivré, ça paraît pas grand-chose, mais c’est combien important dans la vie « moderne » d’aujourd’hui.

 

Dans les deux Centres de santé où nous intervenons, les concours de l’association sont appréciés et complètent bien ce que l’Etat apporte déjà. C’est vrai que les besoins sont immenses et qu’on voudrait faire toujours plus, mais sachons aussi apprécier ce qui est fait et par ailleurs reconnu comme tel par nos amis de Pissila.

 

En école primaire, nous voulons une fréquentation plus forte des jeunes filles, préférées souvent à la maison, pour des travaux ménagers, aux champs, ou déjà promises. Ce que l’on voit à l’école de Kiemna, c’est qu’après deux années où nous finançons la scolarité des jeunes enfants filles, la part des filles qui fréquentent cette école augmente fortement. Les parents comprennent que les temps changent et que ces enfants filles méritent le droit à l’éducation avec ce qui en découle en termes d’ouverture, de vision nouvelle dans ces sociétés très traditionnelles.

 

Une fois la rentrée en 6ième, l’association intervient au moyen de son programme de parrainage. Aujourd’hui, 4 filles bénéficient du soutien de « Entre Chusclan et Pissila », jusqu’à la classe de 3ième. Le soutien porte sur les frais de scolarité mais aussi de subsistance à Pissila Centre. Car ces filles viennent de villages éloignées, nous les hébergeons, nourrissons et assurons le minimum. Les résultats scolaires sont très bons, Matthias les suit, il veille à leur travail. Et c’est une quinzaine de personnes qui financent ce parrainage, fin décembre, une soirée destinée aux marraines et parrains a été organisée à leur bénéfice pour leur présenter le détail de cette action, nous étions nombreux et nous avons passé une très bonne soirée d’échanges. On s’est quitté avec le sentiment de bien faire, mais aussi avec la volonté de chercher à faire plus encore car trop de jeunes enfants filles méritent d’être aidées dans leur parcours scolaire pour éviter le poids de la tradition qui les a trop longtemps discriminée. Un album photo du parrainage a été produit et remis aux marraines et parrains, ils sont une quinzaine en tout, nous comptons sur vous pour augmenter ce nombre, plusieurs niveaux de soutien financier au parrainage existe, pour permettre à tous cet acte de solidarité.

 

Beaucoup encore à dire sur ce que nous avons fait, nous avons vu à Pissila du 11 au 19 novembre dernier. Avec l’envoi du conteneur au début de l’été, c’est un gros travail de distribution qui était à faire. Mais rien à voir avec le 1er conteneur d’il y a deux années, car Matthias est là, c’est lui qui met en œuvre et qui vérifie que chaque dons de l’association est bien utilisé, atteint la cible que l’on s’est fixée.

 

Bientôt vous allez recevoir une invitation à notre assemblée générale, venez nombreux, on vous y attend. On vous donnera plus de détails encore sur 2011, comme sur le loto du dimanche 18 décembre qui a réuni près de 450 personnes à Chusclan….., mais surtout, on vous dira ce que nous allons faire en 2012 et dans les années à venir. « Entre Chusclan et Pissila » veut croire à ce que nous faisons, très modestement certes, pour le mieux être d’une communauté rurale en Afrique sahélienne, votre participation à l’association, votre soutien sont autant d’encouragements qui nous motivent, et si vous voulez nous rejoindre, nous vous accueillerons les bras ouverts.

 

Pour terminer, un remerciement aux sœurs de Saint-Emetery qui nous ont mis à disposition un local pour stocker des effets de l’association et qui ont hébergé la troupe musicale début juillet. Un remerciement aussi aux élus de la Mairie de Chusclan qui financent des actions humanitaires en Afrique au travers de l’association et pour nous avoir mis à disposition un local permanent Chemin du Rhône qui nous est d’une extrême utilité.

 

Une pensée aussi à tous ceux à Pissila qui nous aident, nous soutiennent dans notre action. Aux sœurs du CREN qui restent tellement efficace dans leur travail de soins aux enfants mal nourris, aux élus et à la population de Pissila qui viennent de passer une année très difficile, de conflits sociaux qui semblent heureusement se résoudre. A toute la population de Pissila qui nous montre leur sensibilité à ce que nous faisons, et qui nous accueille avec une telle chaleur que personne ne peut oublier.

 

Enfin, l’association « Entre Chusclan et Pissila » pénètre les plus hautes autorités traditionnelles, les chefs coutumiers nous reçoivent, nous soutiennent, échangent même avec nous sur les difficultés auxquelles ils sont confrontées. Dans la plus haute hiérarchie royale du Burkina Faso, l’association trouve une petite place. Des représentants royaux nous ont reçus en novembre, et ça, c’est difficilement oubliable !

 

Après ces quelques lignes, nous tenons à nous adresser au tout Chusclan pour leur souhaiter une année de bonheur pour 2012 et une belle santé à tous. Et nous les remercions encore pour le soutien qu’ils nous apportent dans notre action au Burkina Faso.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires